<?xml version="1.0" encoding="iso-8859-1"?>
<!DOCTYPE article PUBLIC "-//OASIS//DTD DocBook XML V4.3//EN"
  "http://www.oasis-open.org/docbook/xml/4.3/docbookx.dtd" [
  <!ENTITY howto      "http://www.traduc.org/docs/howto/lecture/">
  <!ENTITY guide      "http://www.traduc.org/docs/guides/lecture/">
]>

<article lang="fr">

  <articleinfo>

    <title>Petit guide du FTP</title>

    <subtitle>
    
    Version française du petit guide <foreignphrase lang="en">FTP 
    mini-HOWTO</foreignphrase>

    </subtitle>

    <author>
      <firstname>Matthew</firstname>
      <surname>Borowski</surname> 
      <email>mkb CHEZ yahoo POINT com</email>
      <address><otheraddr><ulink 
      url="http://tarp.worldserve.net"/></otheraddr></address>
    </author>
    
    <pubdate>25 septembre 2005</pubdate>
    <releaseinfo>Version&nbsp;: 0.2.fr.1.0</releaseinfo>

   <othercredit role="traduction" class="translator">
     <firstname>Loïs</firstname>
     <surname>Di Qual</surname>
     <contrib>Adaptation française</contrib>
     <email>kmeleon3 CHEZ free POINT fr</email>
  </othercredit>


  <othercredit role="relecture" class="translator">
    <firstname>Éric</firstname>
    <surname>Madesclair</surname>
    <contrib>Relecture de la version française</contrib>
    <email>eric-m CHEZ wanadoo POINT fr</email>
    </othercredit>
  
  <othercredit role="relecture" class="translator">
    <firstname>Bernard</firstname>
    <surname>Adrian</surname>
    <contrib>Relecture de la version française</contrib>
    <email>bernadrian CHEZ free POINT fr</email>
    </othercredit>
  
  <othercredit role="publication">
       <firstname>Jean-Philippe</firstname>
       <surname>Guérard</surname>
       <contrib>Préparation de la publication de la v.f.</contrib>
       <email>fevrier CHEZ tigreraye POINT org</email>
    </othercredit>

  <!-- Historique des révisions -->

  <revhistory>

    <revision>
      <revnumber>0.2.fr.1.0</revnumber>
      <date>2005-09-25</date>
      <authorinitials>LDQ, ÉM, BA</authorinitials>
      <revremark>Première traduction française.</revremark>
    </revision>

    <revision>
      <revnumber>0.2</revnumber>
      <date>2000-01-09</date>
      <authorinitials>MB</authorinitials>
    </revision>

  </revhistory>

  <abstract><para>
      
      Ce document explique comment utiliser les clients et serveurs ftp.

  </para></abstract>
    
  </articleinfo>
  <sect1>
    <title>Préambule</title>
    <para>
    
    Ce document a été rédigé par Matthew Borowski pour le Projet de 
    Documentation sur Linux (LDP). Je n'ai pas encore fini d'ajouter 
    tout ce que je voudrais ajouter. Il y aura une section avec des 
    informations concernant la mise en route d'un serveur FTP.
    
    </para>
    <sect2>
      <title>Me contacter</title>
      <para>
      
      Merci de me contacter si vous souhaitez apporter une modification 
      sur ce document. Merci de ne pas demander de support technique 
      &mdash; vous pouvez acheter la documentation Unix et le support 
      via ma compagnie, <emphasis> <ulink 
      url="http://www.worldserve.net">WorldServe</ulink> </emphasis>, ou 
      vous pouvez demander de l'aide sur des forums tels que 
      <emphasis>comp.os.linux.*</emphasis>. Merci de prendre en compte 
      le fait que je ne comprend que l'anglais et le Farsi.
      
      </para>
      
      <para>
    
      N'hésitez pas à faire parvenir vos commentaires et suggestions 
      concernant l'adaptation française de ce document au projet <ulink 
      url="http://traduc.org">Traduc.org</ulink> à l'adresse&nbsp;:
    
      <email>commentaires CHEZ traduc POINT org</email>.

      </para>

    </sect2>
    <sect2>
      <title>Informations légales et distribution</title>
      <para>
      
      Ce document est actuellement sous Copyright 1999 par Matthew 
      Borowsky. Vous pouvez distribuer librement ce document du moment 
      que le copyright n'en est pas altéré. Si vous distribuez ce guide 
      pratique comme un outil commercial, je souhaiterai recevoir une 
      copie, mais ce n'est pas obligatoire. Si vous souhaitez distribuer 
      une version modifiée ou traduite de ce document, merci de me 
      contacter pour que je vous en donne la permission.
      
      </para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>Versions de ce document</title>
      <para>
        <itemizedlist>
          <listitem>
            <para>991203: Première version du document. Des ajouts sont
            actuellement en préparation.</para>
          </listitem>
        </itemizedlist>
      </para>
    </sect2>
  </sect1>
  <sect1>
    <title>Qu'est-ce que le FTP&thinsp;?</title>

    <para>

    FTP (<foreignphrase lang="en">File Transfert 
    Protocole</foreignphrase>, c'est-à-dire Protocole de Transfert de 
    Fichiers) est un protocole client-serveur qui permet à un 
    utilisateur de transférer des fichier vers et depuis un serveur 
    distant. Ce serveur utilise le protocole TCP qui est le plus utilisé 
    sur Internet, et qui peut être aussi utilisé sur un réseau local 
    (LAN).
    
    </para>
    
    <para>
    
    Un site FTP est un ordinateur qui utilise un logiciel appelé serveur 
    FTP (aussi connu sous le nom de démon FTP, ou 
    <literal>ftpd</literal>). On peut accéder librement à un site ftp 
    public en utilisant des identifiants de connexion tels que 
    <literal>anonymous</literal> (anonyme) ou <literal>ftp</literal>. Il 
    existe beaucoup d'excellents sites ftp publics qui reposent sur les 
    logiciels libres Unix. Apprendre à utiliser FTP, vous donnera accès 
    à des ressources indispensables.
    
    </para>
    <para>
    
    Les sites FTP privés nécessitent un nom d'utilisateur ou un mot de
    passe. Si vous avez un compte shell avec votre FAI, vous serez capable
    d'accéder à vos fichiers via FTP (contactez votre administrateur système
    pour en savoir plus).
    
    </para>
    <para>
    
    Un client FTP est une application qui vous permet d'accéder à ces 
    serveurs FTP. Il existe beaucoup de clients FTP, aussi bien en mode 
    graphique qu'en ligne de commande.
    
    </para>
    <para>
    
    Le protocole FTP a été d'abord développé par l'Université de 
    Californie (Berkeley), pour accéder à un système BSD 4.2 (Berkeley 
    Unix). Sa documentation technique est disponible à l'adresse <ulink 
    url="http://abcdrfc.free.fr/rfc-vf/rfc959.html"/>.
    
    </para>
  </sect1>
  <sect1>
    <title>Guide pour débutant</title>
    <para>
      <emphasis>Un guide rapide pour utiliser FTP</emphasis>
    </para>
    <para>Le client ftp original est distribué avec la plupart des
    distributions Linux. Sa première apparition fut dans le système BSD 4.2,
    développé par l'Université de Californie (Berkeley).</para>
    <sect2>
      <title>Lancer le programme 
      <literal>ftp</literal></title>
      <para>Il est très simple d'utiliser ftp. Disons que vous souhaitiez
      vous connecter&#160;sur le serveur anonyme metalab.unc.edu, pour
      télécharger la dernière version des sources du noyau Linux.</para>
      <para>En ligne de commande, entrez&nbsp;:</para>

<screen>
$ ftp metalab.unc.edu
</screen>

      <para>
      
      Le programme FTP tentera de se connecter à metalab.unc.edu. Une 
      autre façon de faire ceci est de tout d'abord lancer 
      <literal>ftp</literal> en ligne de commande sans paramètre, puis 
      d'utiliser la commande <literal>open</literal>, avec l'adresse du 
      site comme argument&nbsp;:
      
      </para>

<screen>
$ ftp
ftp&gt; open metalab.unc.edu
</screen>

    </sect2>
    <sect2>
      <title>Se connecter à un serveur FTP</title>
      
      <para>
      
      Lorsque vous vous connectez à un site FTP, il vous est demandé un 
      nom d'utilisateur (ou login). En appuyant sur entrée, le programme 
      vous connectera automatiquement avec votre nom d'utilisateur local 
      (<literal>toto</literal> dans l'exemple ci-dessous). Nous nous 
      identifions avec le nom d'utilisateur <literal>anonymous</literal> 
      ou <literal>ftp</literal>, afin de récupérer un fichier public.
      
      </para>

<screen>
220 helios.oit.unc.edu FTP server (Version wu-2.6.0(2) Wed Nov 17 14:44:12 EST 1999) ready.
Name (metalab.unc.edu:toto):
</screen>

      <para>
      
      Maintenant, nous entrons une adresse électronique complète comme mot de
      passe (ce qui est demandé par la plupart des sites FTP publics).
      
      </para>

<screen>
331 Guest login ok, send your e-mail address as password.
Password:
</screen>

      <para>Après une connexion réussie, les informations suivantes nous sont
      données&nbsp;:</para>

<screen>
Remote system type is UNIX. Using binary mode to transfer files.
ftp&gt;
</screen>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>Types de transferts de fichiers</title>
      <para>
      
      Après vous être identifié sur un site ftp, <literal>ftp</literal> 
      vous indiquera le mode de transfert de fichier. Dans notre cas, 
      c'est le mode binaire. Le mode binaire transfère les fichiers, 
      octet par octet, en les conservant tels qu'ils sont sur le serveur 
      FTP. Le mode Ascii, lui, téléchargera le texte directement. Vous 
      pouvez entrer <literal>ascii</literal> ou 
      <literal>binary</literal> pour changer de mode pendant la 
      connexion.
      
      </para>
      
      <para>
      
      Vous souhaitez télécharger les sources du noyau de votre système, 
      donc vous laissez le type du transfert en mode binaire. Le mode 
      binaire est aussi le mode que vous utiliserez pour transférer des 
      fichiers qui ne sont pas des fichiers textes &mdash; comme des 
      images, des archives (zip/gzip), des programmes exécutables, et 
      cætera. En cas de doute, utilisez le mode binaire.
      
      </para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>Explorer et voir la liste des fichiers</title>
      <para>
      
      Pour afficher la liste des fichiers, utilisez la commande 
      <literal>ls</literal>. Cette commande est exécutée sur le serveur 
      distant, donc les options de la ligne de commande peuvent varier 
      selon les serveurs. Les options les plus courantes de la commande 
      ls sont en général utilisées, vérifiez la page de manuel de la 
      commande <literal>ls</literal> pour plus de détails.
      
      </para>

<screen>
ftp&gt; ls 200 PORT command successful.
150 Opening ASCII mode data connection for /bin/ls.
total 33590
-r--r--r--  1  root  other 34348506 Dec 03 03:53 IAFA-LISTINGS
lrwxrwxrwx  1  root  other        7 Jul 15 1997  README -&gt; WELCOME 
-rw-r--r--  1  root  other      890 Nov 15 13:11 WELCOME
dr-xr-xr-x  2  root  other      512 Jul 15 1997  bin
dr-xr-xr-x  2  root  other      512 Jul 15 1997  dev
dr-xr-xr-x  2  root  other      512 Jul 18 1997  etc
drwxrwxrwx 11  ftp   20        4608 Nov 28 16:00 incoming
lrwxrwxrwx  1  root  other       13 Jun 04 1998  ls-lR -&gt; IAFA-LISTINGS
dr-xr-xr-x 17  root  root       512 Jun 08 11:43 pub
dr-xr-xr-x  3  root  other      512 Jul 15 1997  unc
dr-xr-xr-x  5  root  other      512 Jul 15 1997  usr
226 Transfer complete.
</screen>

      <para>
      
      Si la commande vous affiche trop de fichiers, et que la liste 
      dépasse la hauteur de l'écran, vous pouvez utiliser la combinaison 
      de touches Shift+PageUp pour revenir vers le début de la liste. 
      Ceci marche sous Linux en mode console avec xterm ou rxvt.
      
      </para>
      <para>
      
      Les archives publiques disposées sur les serveurs FTP se trouvent 
      généralement dans le répertoire <filename 
      class="directory">/pub</filename>. Dans cet exemple, vous savez 
      déjà que les sources du noyau se trouvent dans le répertoire 
      <filename class="directory">/pub/Linux/kernel</filename>, donc 
      vous entrez la commande suivante pour vous rendre dans ce 
      répertoire.
      
      </para>

<screen>
ftp&gt; cd pub/Linux/kernel
250-README for kernel
250-
250-What you'll find here: kernel sources and patches
250-
250-
250 CWD command successful.
</screen>

      <para>Les messages que vous voyez, précédés de "250", sont les messages
      d'informations transmis par le serveur. Dans notre cas, le serveur ftp
      est configuré pour vous envoyer automatiquement le fichier README et
      l'afficher lorsque vous entrez dans le répertoire.</para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>Télécharger et uploader des fichiers</title> 
      <para>
      
      Maintenant, après que vous ayez utilisé la commande 
      <literal>ls</literal>, vous constatez que vous pouvez vous rendre 
      dans le répertoire du noyau de votre choix (au moment où j'écris 
      ce document, la version la plus récente est la v2.2). Accédez au 
      répertoire et regardez les fichiers contenus dans le répertoire. 
      Le fichier que vous souhaitez télécharger est 
      <filename>linux-2.2.13.tar.gz</filename>. Donc vous entrez 
      ceci&nbsp;:
      
      </para>

<screen>
ftp&gt; get linux-2.2.13.tar.gz
local: linux-2.2.13.tar.gz remote: linux-2.2.13.tar.gz
200 PORT command successful.
150 Opening BINARY mode data connection for linux-2.2.13.tar.gz (15079540 bytes).
</screen>

      <para>Le programme ftp commence à sauvegarder le fichier distant vers
      votre ordinateur.</para>
      <para>Si vous souhaitez enregistrer le fichier distant vers le fichier 
      <filename>toto.tar.gz</filename>, vous devez le
      spécifier en indiquant les paramètres suivants&nbsp;:</para>

<screen>
ftp&gt; get linux-2.2.13.tar.gz toto.tar.gz
local: toto.tar.gz remote: linux-2.2.13.tar.gz
200 PORT command successful.
150 Opening BINARY mode data connection for linux-2.2.13.tar.gz (15079540 bytes).
</screen>

      <para>Si vous souhaitez télécharger plus d'un fichier à la fois, vous
      pouvez utiliser la commande 
      <literal>mget</literal>. Vous pouvez
      utiliser la commande avec un nombre limité de nom de fichier, en
      utilisant les options prévues à cet effet. Par exemple&nbsp;:</para>

<screen>
ftp&gt; mget linux*
</screen>

      <para>Cette commande va télécharger les fichiers commençant par la
      chaîne de caractère "linux". Normalement, la commande vous demandera
      une confirmation de téléchargement de chaque fichier. Vous pouvez
      modifier cette option l'aide de la commande 
      <literal>prompt</literal>.</para>
      <para>Maintenant, disons que vous venez d'écrire une partie d'un
      programme, et que vous souhaitez transférer ce programme sur le serveur
      de MetaLab (uploader). Tout d'abord, il faut changer de répertoire pour
      aller dans le dossier /incoming (la plupart des serveurs FTP publics
      possèdent un dossier appelé incoming ou uploads, où des fichiers
      peuvent être uploadés), donc vous utilisez la commande d'upload&nbsp;:</para>

<screen>
ftp&gt; cd /incoming
ftp&gt; put toto.tar.gz
local: toto.tar.gz remote: toto.tar.gz
200 PORT command successful.
150 Opening BINARY mode data connection for toto.tar.gz.
226 Transfer complete.
10257 bytes sent in 0.00316 secs (3.2e+03 Kbytes/sec)
</screen>

      <para>La commande 
      <literal>put</literal> s'utilise comme la
      commande 
      <literal>get</literal>, donc vous pouvez
      utiliser la commande mput pour uploader plusieurs fichiers en même
      temps. Vous pouvez aussi uploader un fichier de votre disque dur sur le
      serveur avec un nom différent, en spécifiant le nouveau nom de fichier
      comme argument.</para>
      <para>Mais comment uploader le fichier 
      <filename>toto.tar.gz</filename> qui ne se
      trouve pas dans le répertoire local en cours ? Vous pouvez changer de
      répertoire local en utilisant la commande lcd&nbsp;:</para>

<screen>
ftp&gt; lcd /home/toto/
Local directory now /home/toto
</screen>

    </sect2>
    <sect2>
      <title>Utiliser des commandes shell</title>
      <para>Le client ftp permet l'utilisation du point d'exclamation (!)
      pour effectuer des commandes locales. Par exemple, pour afficher la
      liste des fichiers dans le répertoire local en cours, entrez
      ceci&nbsp;:</para>
<screen>
ftp&gt; !ls
</screen>

      <para>Cette commande appelle les fonctions du shell, et utilise la
      commande indiquée après le "!". Vous pouvez utiliser n'importe quelle
      commande que votre shell supporte en appelant le "!". Notez que !cd ne
      changera pas de répertoire local, c'est pourquoi la commande 
      <literal>lcd</literal> existe.</para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>Progression des transferts</title>
      <para>Mais ne souhaiteriez-vous pas connaître la progression de vos
      transfert pendant l'utilisation de FTP ? Vous pouvez utiliser la
      commande hash pour afficher la progression de votre transfert&nbsp;:</para>

<screen>
ftp&gt; hash
Hash mark printing on (1024 bytes/hash mark).
</screen>

      <para>Comme vous pouvez le voir, une indication vous sera affichée tous
      les 1024 bytes pendant le téléchargement.</para>
      <para>Il y a aussi l'option 
      <literal>tick</literal>&nbsp;:</para>

<screen>
ftp&gt; tick
Tick counter printing on (10240 bytes/tick increment).
Bytes transferred: 11680
</screen>

    </sect2>
    <sect2>
      <title>Autres commandes FTP</title>
      <para>Il existe beaucoup d'autres commandes ftp. Si vous avez les
      permissions nécessaires, vous pouvez créer un répertoire sur le serveur
      distant en utilisant la commande 
      <literal>mkdir</literal>. Vous pouvez aussi
      effacer un fichier avec la commande 
      <literal>delete</literal>, ou un répertoire
      avec la commande 
      <literal>rmdir</literal>. Enfin, vous pouvez
      changer les permissions sur les fichiers en utilisant la commande 
      <literal>chmod</literal>.</para>
      <para>Pour plus d'informations concernant l'utilisation de FTP,
      reportez-vous à l'aide intégrée du logiciel (accessible via la commande help
      sans arguments, pour la liste des commandes disponibles, ou avec help
      &lt;nom de la commande&gt; pour une aide sur une commande spécifique.
      Vous pouvez aussi utiliser l'aide Unix pour FTP en tapant 
      <literal>man ftp</literal>.</para>
    </sect2>
  </sect1>
  <sect1>
    <title>Clients ftp en ligne de commande</title>
    <para>Le programme FTP original est celui en ligne de commande, et c'est
    un bon investissement que d'en apprendre les fonctions . C'est le seul
    client FTP dont vous pouvez être sûr qu'il fonctionnera sous plusieurs
    systèmes (même Win32 possède la commande ftp, bien qu'elle soit
    archaïque).</para>
    <para>Il existe beaucoup d'autres clients ftp en ligne de commande (c'est
    à dire une interface basée sur du texte). La liste ici présente n'est pas
    complète, mais elle contient les plus populaires. Faites une recherche
    sur 
    <ulink url="http://www.freshmeat.net">FreshMeat</ulink> pour en trouver
    plus.</para>

    <warning><title>Message du traducteur</title><para>Attention, il est 
    possible que les liens donnés ne soient plus valides, ou que les 
    commentaires ne reflètent plus la vérité concernant les logiciels. 
    En effet, ce document date du 9 Janvier 2000, et les logiciels ont 
    certainement évolué, d'autres seront inexistant.</para></warning>

    <sect2>
      <title>NcFTP</title>
      <para>
      
      NcFTP est le client ftp préféré des utilisateurs d'Unix. Il est 
      fournis avec la plupart des distributions de Linux, et offres des 
      options telles que les signets pour accéder plus facilement aux 
      serveurs de votre choix. La version&nbsp;2 de NcFTP avait de 
      sérieux problème avec l'affichage en plein écran. Mais c'est 
      désormais corrigé dans la version&nbsp;3 (actuellement en version 
      bêta).
      
      </para>
      <para>
      
      Il n'est pas totalement compatible avec l'intégralité des 
      commandes ftp. Par exemple, get et put dans NcFTP revient à mget 
      et mput dans un client ftp standard. Donc si vous souhaitez 
      enregistrer un fichier distant vers un nom de fichier local 
      différent, vous devez faire get -z &lt;nom distant&gt; &lt;nom 
      local&gt;. Toutefois NcFTP possède une aide en ligne très bien 
      conçue pouvant vous guider pendant l'apprentissage des commandes.
      
      </para>
      <para>
      
      Vous pouvez télécharger la dernière version à cette adresse&nbsp;: 
      <ulink url="http://www.ncftp.com"/>.
      
      </para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>lukemftp</title>
      <para>
      
      LukemFTP est un dérivé du client ftp NetBSD pour d'autres systèmes 
      d'exploitations. et il tient son nom de l'auteur de plusieurs 
      fonctionnalités avancées, ce qui inclut&nbsp;: un éditeur de ligne 
      de commande, des efforts sur les protocoles FTP et les HTTP, une 
      barre de progression dynamique, un support IPv6, un support SOCKS, 
      et d'autres fonctions qui le rendre extrêmement complet.
      
      </para>
      <para>
      
      Je recommande vivement lukemftp pour les utilisateurs qui ne 
      souhaitent rien changer par rapport au client ftp standard, tout 
      en incluant des fonctions avancées.</para> <para>Vous pouvez vous 
      procurer la dernière version de lukemftp à l'adresse&nbsp;: 
      <ulink url="ftp://ftp.netbsd.org/pub/NetBSD/misc/lukemftp/"/>.
      
      </para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>lftp</title>
      
      <para>
      
      lftp est un client ftp en ligne de commande très sophistiqué. Il 
      utilise la bibliothèque GNU readline pour fonctionner, donc il 
      intègre des fonctions telles que que le complément (le rajout 
      automatique de la fin d'un nom en appuyant sur &lt;tab&gt;) et 
      l'historique (le fait de pouvoir revenir sur une commande déjà 
      entrée). lftp possède aussi des signets, supporte les miroirs, et 
      peut transférer plusieurs fichiers en parallèle.
      
      </para>
      <para>
      
      Vous pouvez vous procurer la dernière version de lftp ici&nbsp;: 
      <ulink url="http://lftp.yar.ru/get.html"/>.
      
      <!-- Lien modifié par le traducteur -->
      
      </para>
      
    </sect2>
    <sect2>
      <title>cftp</title>
      <para>Client FTP confortable en mode plein écran. Ce qui lui manque en
      fonctionnalités est remplacé par sa facilité d'utilisation. Vous pouvez
      naviguer dans les répertoires en utilisant les flèches
      et en appuyant sur entrée.</para>
      <para>La dernière version du logiciel est disponible ici&nbsp;: 
      <ulink url="http://ftp.giga.or.at/pub/nih/cftp/"/>.</para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>yafc</title>
      <para>
      
      Yafc est un très bon client FTP, qui inclus des fonctionnalité
      comme le cache de navigation, la capacité à compléter les noms des
      fichiers distants (voir lftp), les alias, les listes de fichiers
      colorisées, les get, put, lls et rm récursifs, une file d'attente,
      des connexions multiples, un support proxy et bien d'autres
      encore. Il supporte aussi l'authentification Kerberos4.
      
      </para>
      
      <para>Vous pouvez vous procurer la dernière version ici&nbsp;: 
      <ulink url="http://yafc.sourceforge.net/download.php"/>. /! Lien
      modifié par le traducteur !\</para>
    </sect2>
  </sect1>
  <sect1>
    <title>Les clients FTP X Window</title>
    <para>Il existe beaucoup de clients FTP graphiques pouvant être
    utilisé sous un système X Window. Ces clients offrent une facilité
    d'utilisation pour les utilisateurs utilisant un environnement graphique,
    et parfois offrent des fonctionnalités qu'il serait difficile
    d'implémenter dans un client ftp en ligne de commande.</para>
    <sect2>
      <title>gFTP</title>
      <para>
      
      gFTP est un client FTP écrit pour X Windows, utilisant GTK. 
      L'interface possède des ressemblances avec le populaire 
      WS&lowbar;FTP, utilisé couramment sous un système instable que 
      nous ne citerons pas.
      
      </para>
      <para>
      
      Les fonctions de gFTP&nbsp;: téléchargements simultanés, reprise 
      des transferts interrompus, file d'attente, téléchargement de 
      répertoires entiers, support des proxys, cache des répertoire, 
      transferts en mode passif ou non-passif, support du 
      cliquer-déplacer, un manager de téléchargements, et encore 
      plus&hellip;
      
      </para>
      <para>
      
      Si vous utilisez le Linux RedHat et que vous avez le bureau GNOME 
      installé, vous possédez sûrement déjà le logiciel gFTP. Sinon, 
      vous pouvez le télécharger à partir de cette page d'accueil&nbsp;: 
      <ulink url="http://gftp.seul.org/"/>.
      
      </para>
    </sect2>

    <sect2>

      <title>WXftp</title>
      <para>
      
      WXtp est un client FTP pour X Window, écrit pour être utilisé 
      couramment sur les stations Linux. Il a été programmé avec le 
      WXWindows toolkit, donc il peut être compilé soit sur Motif soit 
      sur GTK+.
      
      </para>
      <para>
      
      Il inclut une interface utilisateur intuitive (un peu comme 
      WS&lowbar;FTP), un manager de sessions, une aide en ligne, une 
      barre de progression, et d'autres.
      
      </para>
      <para>
      
      Téléchargez WXftp à cette adresse&nbsp;: 
      <ulink url="http://www.wxftp.seul.org"/>.</para>
      
      <note><title>Note du traducteur</title>
      
      <para>
      
      le logiciel se nomme maintenant AxyFTP
      
      </para></note>
      
    </sect2>
    <sect2>
      <title>LLNL XDIR et XFTP</title>
      <para>
      
      LLNL XFTP était un des premiers clients FTP sous Linux. Il 
      supporte FXP (transfert de fichier entre deux serveurs distants), 
      et son interface a été développée sous Motif.
      
      </para>
      
      <para>
      
      Vous trouverez plus d'informations sur&nbsp;: <ulink 
      url="http://www.llnl.gov/ia/xdir_xftp/"/>.
      
      </para>
    </sect2>
    <sect2>
    
      <title>Guiftp</title>
      
      <para>
      
      Guiftp est un client ftp simple écrit avec la boîte à outils GTK+. 
      Il est adapté aux personnes ne recherchant pas un grand nombre 
      d'options. Il se veut simple avec une interface intuitive.
      
      </para>
      <para>
      
      La page d'accueil de Guiftp&nbsp;: <ulink 
      url="http://www.altern.org/ldufresne/guiftp/"/>.
      
      </para>
    </sect2>
  </sect1>
  <sect1>
    <title>Serveurs FTP</title>
    <sect2>
      <title>Comment fonctionne un serveur FTP</title>
      <para>
      
      Un serveur FTP traditionnel est exécuté depuis inetd. Le port du 
      FTP standard est le port 21. Quand un utilisateur tente de se 
      connecter, le serveur FTP utilise un système standard dans lequel 
      il vérifie le nom d'utilisateur et le mot de passe dans un fichier 
      contenant les mots de passe, ou dans les tables NIS si vous 
      utilisez NIS. Si les informations de connexion sont correctes, 
      l'utilisateur détient un accès au système.
      
      </para>
      
      <para>
      
      Un FTP anonyme fonctionne différemment. L'utilisateur se connecte 
      avec, soit le nom d'utilisateur anonymous, soit le nom 
      d'utilisateur ftp (ce qui peut être définit dans le fichier de 
      configuration du serveur). Il a accès à une arborescence située 
      dans un environnement restreint (<foreignphrase 
      lang="en">chroot</foreignphrase> &mdash; l'arborescence en 
      question lui apparaît comme la racine du système de fichiers). 
      Cela garantit qu'il ne pourra pas accéder aux répertoires qui lui 
      sont interdits. L'arborescence de l'environnement restreint 
      contient habituellement une ébauche du système de fichiers, avec 
      des répertoires <filename class="directory">bin/</filename>, 
      <filename class="directory">etc/</filename> et <filename 
      class="directory">lib/</filename>. Les fichiers à télécharger sont 
      généralement placés dans le répertoire <filename 
      class="directory">/pub</filename>.
      
      </para>
      <para>
      
      La raison de l'utilisation d'un faux système de fichiers dans une 
      arborescence FTP pour les utilisateurs anonyme, est que le démon 
      FTP utilise des commandes externes pour les requêtes de type ls. 
      Vous pouvez aussi placer d'autres programmes dans le répertoire 
      /bin, et un utilisateur peut les lancer avec la commande SITE dans 
      son client ftp. Par exemple, le FTP Red Hat inclut la commande RPM 
      (pour installer les paquets RPM à partir du site).
      
      </para>
      
      <para>
      
      D'autres serveurs FTP fonctionnent différemment. Par exemple, 
      certains serveurs permettent la mise en place de systèmes 
      d'authentification différents de celui d'Unix (ce qui permet 
      d'avoir des comptes dédiés à l'accès ftp). Certaines serveurs (par 
      exemple ProFTPD et NcFTPD) disposent d'une commande ls interne et 
      n'ont donc pas besoin d'une arborescence dédiée à leur 
      environnement restreint. FTP4ALL, par exemple, n'utilise pas les 
      mots de passe définis par le système. Il utilise son propre 
      fichier contenant les informations sur les utilisateurs, et 
      possède des fonctions de limitation de bande passante, et des 
      messages personnalisés pendant la session ftp.
      
      </para>
    </sect2>
    <sect2>
      <title>Aide sur les serveurs FTP</title>
      <sect3>
        <title>WU-FTPD</title>
        <para>WU-FTPD est le démon ftp inclus dans la plupart des
        distributions Linux, même dans RedHat et Caldera. Vous pouvez en
        savoir plus à l'adresse 
        <ulink url="http://www.wu-ftpd.org"/>.</para>
        <para>La FAQ sur WU-FTPD peut être trouvée ici&nbsp;: 
        <ulink url="http://www.cetis.hvu.nl/~koos/wu-ftpd-faq.html">
        </ulink>.</para>
      </sect3>
      <sect3>
        <title>ProFTPD</title>
        <para>ProFTPD est un puissant serveur FTP qui inclut une
        configuration à la manière d'Apache, et un support étendu pour les
        serveurs virtuels, et bien sur un ls interne.</para>
        <para>Plus d'informations sur 
        <ulink url="http://www.proftpd.org"/></para>
      </sect3>
    </sect2>
  </sect1>
</article>