mini-HOWTO DHCP (DHCPd/DHCPcd)

Vladimir Vuksan <vuksan@veus.hr>
Traduction française par Arnaud Gomes-do-Vale <arnaud@carrosse.frmug.org>

v4.12, 22 octobre 2000
Ce document a pour but de répondre à des questions de base sur la configuration de votre machine Linux comme serveur ou client DHCP.

1. Introduction

1.1 Avertissements

Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu de ce document. L'utilisation des concepts, des exemples ou de tout autre contenu se fait entièrement à vos propres risques. Dans la mesure où il s'agit d'une nouvelle édition de ce document, il peut comporter des erreurs ou des imprécisions susceptibles d'endommager votre système. Bien que ce soit très improbable, je n'en prends pas la responsabilité.

De plus, gardez à l'esprit que les informations contenues dans ce document ne sont PAS officielles. La majeure partie du contenu de ce document est constituée de suppositions, qui se trouvent donner l'effet prévu pour certaines personnes. Vous utilisez cette information à vos risques et périls.

1.2 Nouvelles versions de ce document

Les nouvelles versions de ce document

NdT : il s'agit ici de la version originale en anglais
sont disponibles sur : http://www.oswg.org/oswg-nightly/DHCP.html

Les versions traduites suivantes sont disponibles :

La version française se trouve avec les autres HOWTO : http://www.freenix.org/linux/HOWTO/.

Vous êtes explicitement autorisés à traduire ce document dans votre langue. Je vous demande simplement de mettre un lien vers la version originale et de me donner l'adresse URL de votre traduction pour que je puisse moi-même mettre un lien.

1.3 Retours

Les retours concernant ce document seront vivement appréciés. Sans vos propositions, ce document n'existerait pas. Envoyez donc vos ajouts, commentaires et critiques à vuskan-feedback@veus.hr.

Adressez vos commentaires concernant la version française à mailto:arnaud@carrosse.frmug.org.

1.4 Contributeurs

Ce document est une version modifiée de la version d'origine de Paul Makeev.

Les personnes suivantes ont contribué à ce mini-HOWTO.

1.5 Copyright

Ce HOWTO est © Vladimir Vuksan, 1998 et peut être distribué selon les termes de la licence OpenContent (OPL) http://www.opencontent.org/opl.shtml

2. Le protocole DHCP

DHCP est le protocole de configuration dynamique d'hôtes (Dynamic Host Configuration Protocol). Il est utilisé pour contrôler certains paramètres importants de la configuration réseau des hôtes (faisant tourner un client) au moyen d'un serveur. DHCP maintient une compatibilité ascendante avec BOOTP. Pour plus d'informations, voyez entre autres la RFC 2131 (anciennement la RFC 1541). Reportez-vous à la section Autres documents intéressants à la fin du document. Vous pouvez aussi lire la FAQ DHCP.

Ce mini-HOWTO décrit aussi bien l'utilisation du démon serveur DHCP que celle du démon client DHCP. La plupart des gens utilise le démon client, qui est utilisé par des stations pour obtenir des informations sur leur configuration réseau depuis un serveur distant. Le démon serveur est utilisé par les administrateurs réseau pour distribuer ces informations aux clients ; donc si vous êtes juste un utilisateur, vous avez besoin du démon client.

3. Configuration des clients

À l'heure actuelle, il existe trois clients DHCP différents pour Linux : dhcpcd, pump et dhclient. Ce mini-HOWTO traite principalement de dhcpcd.

3.1 Téléchargement du démon client (dhcpcd)

En fonction de votre distribution, vous pouvez avoir besoin de télécharger le démon client DHCP. Si vous voulez le compiler à partir des sources, vous avez besoin du paquetage dhcpcd, dont la dernière version est la 1.3.18. Il est maintenu par Sergei Viznyuk sergei@phystech.com et est aujourd'hui livré sous forme de binaire avec la plupart des distributions.

Les sources de dhcpcd peuvent être téléchargées depuis :

Ensuite, suivez les instructions ci-dessous. Elles devraient rester identiques.

3.2 Slackware

Vous pouvez télécharger la dernière version de dhcpcd depuis n'importe quel miroir de Metalab ou depuis l'un des sites suivants :

Téléchargez la dernière version de dhcpcd.tar.gz.

Cela va créer un répertoire /etc/dhcpcdhcpcd va stocker des informations pour DHCP, et le fichier dhcpcd va être copié dans /usr/sbin.

Pour que le système initialise DHCP au démarrage, tapez :

cd /etc/rc.d
mv rc.inet1 rc.inet1.OLD

Cela va renommer l'ancien script d'initalisation du réseau en rc.inet1.OLD. Maintenant, il vous faut créer un nouveau script rc.inet1. Voici tout ce dont vous avez besoin :



#!/bin/sh
#
# rc.inet1      This shell script boots up the base INET system.

HOSTNAME=`cat /etc/HOSTNAME` #This is probably not necessary but I
                             #will leave it in anyways

# Attach the loopback device.
/sbin/ifconfig lo 127.0.0.1
/sbin/route add -net 127.0.0.0 netmask 255.0.0.0 lo

# IF YOU HAVE AN ETHERNET CONNECTION, use these lines below to configure the
# eth0 interface. If you're only using loopback or SLIP, don't include the
# rest of the lines in this file.

/usr/sbin/dhcpcd

Sauvegardez le et redémarrez votre ordinateur.

Quand vous aurez terminé, allez à la section La touche finale.

3.3 Red Hat 6.x et Mandrake 6.x

La configuration de dhcpcd avec une Red Hat 6.0 ou plus récente est vraiment facile. Vous devez simplement lancer le panneau de contrôle en tapant :

control-panel
puis

Notez que dans la Red Hat 6.x, le client DHCP par défaut est un programme nommé pump qui remplace le dhcpcd mentionné ci-dessus. Un paquetage dhcpcd se trouve sur le CD-ROM, donc si vous ne vous en tirez pas avec pump, vous pouvez toujours essayer avec dhcpcd. Une fois dhcpcd installé (par exemple par rpm -i dhcpcd-1.3.17pl2-1.i386.rpm), vous allez devoir faire quelques modification (voir ici).

Quelques notes supplémentaires d'Alexander Stevenson alexander.stevenson@home.com :

Je n'ai pas réussi à utiliser DHCPcd. Finalement, c'est pump, inclus dans la Mandrake 6.0 (et je suppose donc dans la Red Hat) qui a bien voulu fonctionner. J'ai utilisé la commande suivante :

pump -i eth0 -h hôte
Le nom d'hôte est sans importance, mais sans lui, le serveur ne répond pas.

J'ai alors changé la ligne correspondante de mon script /sbin/ifup pour y intégrer cette modification; la version par défaut n'inclut pas l'option -h et ne fonctionne donc pas chez moi.

En résumé, si vous utilisez Linuxconf, et si ça ne fonctionne pas après avoir choisi l'option "DHCP" pour votre interface, essayez d'ajouter "-h hôte" à l'invocation de pump dans le script /sbin/ifup. Mon script ressemble maintenant à ça :


...
if [ -n "$PUMP" ]; then
    echo -n "Determining IP information for $DEVICE..."
    if /sbin/pump -i $DEVICE -h hostname; then
        echo " done."
    else
        echo " failed."
        exit 1
    fi
else ...

Une façon plus élégante d'ajouter le nom d'hôte est indiquée par Aad van der Klaauw :

Je configure en ce moment une passerelle sur mon réseau personnel. J'ai eu besoin d'indiquer l'adresse MAC et d'utiliser l'option "-h hôte". J'ai décidé de ne pas changer le script, mais plutôt d'utiliser le fichier de configuration. Dans /etc/sysconfig/network-scripts/ifcfg-eth0 j'ai rajouté ce qui suit :



DEVICE="eth0"
MACADDR="00:11:22:33:44:55"
DHCP_HOSTNAME="trigger_for_terayon"

Ça survit aux mises à jour, et à mon avis c'est plus propre.

C'est tout. Il suffit maintenant de redémarrer votre machine ou de taper

/sbin/ifup eth0
sur la ligne de commande.

3.4 Red Hat 5.x

La configuration de dhcpcd avec une Red Hat 5.0 ou plus récente est vraiment facile. Vous devez simplement lancer le panneau de contrôle en tapant :

control-panel
puis

Quand vous aurez terminé, allez à la section La touche finale.

3.5 Red Hat 4.x et Caldera OpenLinux 1.1/1.2

dhcpcd est inclus dans la distribution standard de Red Hat sous la forme d'un paquetage RPM. Vous pouvez le trouver dans le répertoire RPMS de votre CD-ROM ou le télécharger depuis ftp://ftp.redhat.com/pub/redhat/redhat-4.2/i386/RedHat/RPMS/dhcpcd-0.6-2.i386.rpm et l'installer avec :

rpm -i dhcpcd-0.6-2.i386.rpm

Vous pouvez également compiler votre propre version en suivant les instructions données pour la Slackvare ( voir ici).

Ces informations m'ont été communiquées par nothing@cc.gatech.edu :


J'ai enlevé mon IP fixe et mon nom d'hôte de /etc/resolv.conf. Par contre, j'y
ai laissé la ligne "search ..." et les lignes de mes deux serveurs de noms
(pour je ne sais quelle raison mon dhcpcd ne crée jamais de /etc/dhcpc/resolv.conf,
et je dois utiliser un /etc/resolv.conf statique).

Dans /etc/sysconfig/network, j'ai enlevé les entrées HOSTNAME et GATEWAY. J'ai
laissé les autres entrées (NETWORKING, DOMAINNAME, GATEWAYDEV) telles quelles.

Dans /etc/sysconfig/network-scripts/ifcfg-eth0, j'ai enlevé les entrées
IPADDR, NETMASK, NETWORK et BROADCAST. Je n'ai pas touché à DEVICE et
ONBOOT. J'ai changé la ligne BOOTPROTO en BOOTPROTO=dhcp.

Sauvegardez le fichier et redémarrez votre machine.

Quand vous aurez terminé, allez à la section La touche finale.

3.6 Debian

Il existe un paquet Debian de DHCPcd (assurez-vous que son nom commence bien par dhcpcd) à l'adresse ftp://ftp.debian.org/debian/dists/slink/main/binary-i386/net/.

Vous pouvez aussi suivre les instructions d'installation sur Slackware. Pour décompacter le paquetage deb, tapez :

dpkg -i /l/endroit/ou/vous/mettez/vos/paquetages/deb/dhcpcd*deb
Il semble que vous n'ayez rien à configurer. D'après Heiko Schlittermann :

Comme les autres paquets Debian, le paquet dhcpcd installe son script d'initialisation en /etc/init.d/