Guide d'utilisation d'un lecteur de CD-ROM sous Linux

Jeff Tranter, tranter@pobox.com - Adaptation française Bruno Cornec, bruno@victoria.frmug.org

v1.14, 24 Mars 1999
Ce document décrit l'installation, la configuration et l'utilisation d'un lecteur de CD-ROM sous Linux. Il indique les matériels pris en charge et répond à certaines questions fréquemment posées. Le but est de rendre les nouveaux utilisateurs rapidement opérationnels et de réduire le trafic des forums USENET et des listes de discussion.

1. Introduction

Ce document indique comment utiliser un lecteur de CD-ROM sous Linux. Il est conçu comme un guide de référence rapide, couvrant tout ce que vous avez besoin de savoir pour installer et configurer un lecteur de CD-ROM sous Linux. Les questions fréquemment posées au sujet des CD-ROMs y trouvent une réponse, et des références sont données concernant d'autres sources d'informations relatives à la technologie et aux applications liées au CD-ROM.

1.1 Remerciements

La plupart des informations contenues ici proviennent de la documentation et des fichiers, fournis avec le code source du noyau Linux, de la FAQ du forum Usenet alt.cdrom et de remarques d'utilisateurs de Linux.

Grâce au logiciel SGML Tools ce document est maintenant disponible dans plusieurs formats, tous générés à partir d'un même source.

1.2 Nouvelles versions de ce document

De nouvelles versions de ce document seront diffusées périodiquement dans le forum comp.os.linux.answers. Elles seront également mises à jour sur les divers sites ftp anonymes qui archivent de telles informations, notamment ftp://metalab.unc.edu/pub/Linux/docs/HOWTO/. Des versions hypertextuelles de ce HOWTO ainsi que d'autres sont disponibles sur de nombreux sites de la toile (World Wide Web), y compris http://metalab.unc.edu/LDP/HOWTO/. La plupart des distributions Linux sur CD-ROM comprend les HOWTOs, souvent sous le répertoire /usr/doc, et vous pouvez aussi en acheter des exemplaires imprimés chez de nombreux vendeurs. Quelques fois, les HOWTOs disponibles par l'intermédiaire des vendeurs de CD-ROM, des sites ftp ou sous forme imprimée sont périmés. Si ce HOWTO date de plus de six mois, alors une nouvelle copie est probablement disponible sur l'Internet.

Veuillez noter que, vue la nature dynamique de l'Internet, tous les liens vers les sites web et ftp mentionnés dans ce document sont susceptibles de changer.

Des traductions de ce document sont disponibles dans plusieurs langues :

Chinoise : http://www.linux.org.tw/CLDP/CDROM-HOWTO.html

Française : http://www.freenix.org/unix/linux/HOWTO/ [NDT : le miroir primaire est disponible à l'adresse ftp://ftp.medasys-digital-systems.fr/pub/linux/doc/]

Japonaise : http://jf.linux.or.jp/JF/JF.html/

Polonaise : http://www.jtz.org.pl/Html/CDROM-HOWTO.pl.html

Espagnole : ftp://ftp.insflug.org/es

Suédoise : http://www.swe-doc.linux.nu/

La majorité des traductions de ce HOWTO et des autres HOWTO consacrés à Linux peut aussi être trouvée à l'adresse http://metalab.unc.edu/pub/Linux/docs/HOWTO/translations/ et ftp://metalab.unc.edu/pub/Linux/docs/HOWTO/translations/. [NDT : les versions françaises peuvent aussi être trouvées aux adresses http://www.freenix.org/unix/linux/HOWTO/ et ftp://ftp.lip6.fr/pub/Linux/french/HOWTO].

Si vous faites une traduction de ce document dans une autre langue, faites le moi savoir pour que j'inclue une référence ici.

1.3 Suggestions

Je me repose sur vous, lecteur pour rendre ce HOWTO utile. Si vous avez des suggestions, des corrections, ou des commentaires, n'hésitez pas à me les envoyer tranter@pobox.com, et j'essaierai de les incorporer dans une prochaine révision. [NDT : Pour ce qui concerne la traduction, veuillez les faire parvenir au traducteur bruno@victoria.frmug.org]

Je souhaite aussi répondre aux questions générales sur les CD-ROM sous Linux, du mieux possible. Avant de les poser, lisez s'il vous plaît toutes les informations de ce HOWTO, et ensuite envoyez moi un rapport détaillé de votre problème. Veuillez ne pas me poser de questions sur les lecteurs de CD-ROM sur d'autres systèmes d'exploitation que Linux.

Si vous publiez ce document sur un CD-ROM ou sous forme papier, une copie de remerciement serait appréciée; envoyez moi un courrier électronique pour obtenir mon adresse postale. Considérez également l'opportunité de faire une donation au Projet Linux de Documentation pour encourager la documentation libre autour de Linux. Contactez le coordinateur des HOWTO Linux, Tim Bynum ( linux-howto@metalab.unc.edu), pour plus d'informations.

1.4 Licence de Distribution

Copyright (c) 1995-1999 Jeff Tranter. Traduction Copyright (c) 1995-1999 Bruno Cornec. [NDT : ce qui suit s'applique à cette traduction également]

Ce document peut être diffusé dans les mêmes termes que ceux en vigueur dans la licence LDP consultable à l'adresse http://metalab.unc.edu/LDP/COPYRIGHT.html.

2. La technologie du CD-ROM

"Un CD-ROM est de la mémoire morte, et un système de disque compact 
audio-numérique est disponible en tant que média organisé de données numériques 
pour cet usage. Pour lire des CDs audio-numériques, veuillez insérer une prise 
de casque."
--- extrait d'un manuel d'utilisation d'un lecteur de CD-ROM 

Ne paniquez pas ! Le monde de la technologie du CD-ROM n'est pas aussi confus que votre manuel d'utilisation.

CD-ROM signifie Compact Disc Read-Only Memory(Disque Compact servant de Mémoire accessible en lecture uniquement), un média de stockage, utilisant un laser optique pour lire des trous microscopiques sur la couche d'aluminium du disque en polycarbonate. Il utilise le même format que les disques compacts audio-numériques. En raison de sa haute capacité de stockage, de sa fiabilité et de son faible coût, le CD-ROM est devenu un moyen de stockage de plus en plus répandu.

La capacité de stockage d'un disque CD-ROM est approximativement de 650 Mo, soit l'équivalent de plus de 500 disquettes 3"1/2 haute densité, ou encore d'environ 250.000 pages dactylographiées.

La première génération de lecteurs (connue sous le nom de simple vitesse), fournissait un taux de transfert d'environ 150 Ko par seconde. Les fabriquants de lecteurs ont ensuite produit des lecteurs double vitesse (300 Ko/s), quadruple vitesse (600 Ko/s), et plus rapides. Les lecteurs du moment fonctionnent à plus de 40 fois la vitesse (40x), bien que l'on atteigne le taux maximum de transfert seulement sur certaines portions de la surface du disque.

La plupart des lecteurs de CD-ROM utilisent soit une interface SCSI (Small Computer Systems Interface), soit une interface IDE ATAPI, soit une interface propriétaire. Ils permettent aussi généralement l'écoute de disques audio-numériques, par l'entremise d'une prise casque externe, ou d'une sortie Hi-Fi. Certains lecteurs de CDs permettent aussi la lecture de trames (frames) de données issues d'un disque audio-numérique, sous une forme numérique.

Les CD-ROM sont habituellement formatés avec un système de fichier ISO-9660 (précédemment appelé High Sierra). Ce format calque l'utilisation de noms de fichiers sur celle de MS-DOS (8+3 caractères). Les Extensions Rock Ridge utilisent des champs non-définis dans la norme ISO-9660, pour autoriser les noms de fichiers plus longs et l'ajout d'informations propres à Unix (par exemple, les droits associés au fichier, les liens symboliques, etc). Microsoft a défini un système de fichiers ISO propriétaire appelé Joliet, qui prend en charge les noms de fichiers longs en utilisant l'encodage de caractères 16 bits UNICODE.

Le CD Photo est un standard développé par Kodak, pour permettre le stockage d'images photographiques sous forme de données numériques sur un CD-ROM. Grâce à un logiciel approprié, il est possible de visualiser les images sur un ordinateur, de les manipuler, ou de les imprimer. Des informations peuvent être ajoutées sur un CD Photo à une date ultérieure; ceci est appelé une possibilité multi-session.

Les graveurs de CD (CD-R) permettent l'écriture sur un CD spécial "doré", qui peut être lu par n'importe quel lecteur de CD-ROM. Les données ne peuvent y être écrites qu'une fois, bien que l'utilisation du format multi-session, permette d'ajouter de nouvelles données au disque. Ces lecteurs deviennent de plus en plus abordables.

Les lecteurs de CD-RW (read/write ou lecture/écriture) autorisent de multiples écritures de données sur le CD. Ils utilisent des disques spéciaux qui ne peuvent pas être lus sur des lecteurs de CD-ROM standard, bien que les lecteurs de CD-RW eux-mêmes sachent lire des disques standard.

Le DVD-ROM étend la capacité de stockage du CD jusqu'à 17 gigaoctets. Ils sont couramment utilisés comme média de distribution pour les films longue durée encodés avec le format MPEG-2. L'encodage vidéo MPEG est habituellement utilisé conjointement avec des décodeurs matériels spécialisés.

3. Matériels pris en charge

Cette section présente les lecteurs de CD-ROM et les interfaces qui sont actuellement pris en charge par Linux. Les informations sont ici basées sur le dernier noyau Linux stable, qui en ce moment est la version 2.2.4.

Ces informations sont seulement valides pour Linux sur plate-forme Intel. L'essentiel s'applique à Linux sur d'autres architectures de processeurs, de la même manière.

3.1 Les lecteurs de CD-ROM ATAPI

L'ATAPI (ATA Packet Interface - Interface par paquets ATA) est un protocole pour le contrôle des périphériques de stockage. Il est construit sur l'interface ATA (Attachement AT), le nom officiel du standard ANSI pour l'interface IDE, développé pour les disques durs. L'ATAPI est communément utilisé pour les disques durs, les lecteurs de CD-ROM, les lecteurs de bandes, et d'autres périphériques. Étant actuellement le type d'interface le plus populaire, il offre la plupart des fonctions du SCSI, sans besoin d'un contrôleur ou de câbles chers.

Le noyau Linux dispose d'un pilote qui devrait fonctionner avec n'importe quel lecteur de CD-ROM conforme au standard ATAPI. La liste des fabriquants fournissant des lecteurs compatibles inclut Aztech, Mitsumi, NEC, Sony, Creative Labs, et Vertos. Si vous avez acheté récemment un lecteur de CD-ROM, en particulier s'il est quadruple vitesse au moins, vous êtes quasiment assurés qu'il est IDE/ATAPI.

Linux propose également un pilote du noyau d'émulation IDE SCSI, qui permet à un périphérique IDE/ATAPI d'apparaître, au niveau logiciel, comme un périphérique SCSI, ce qui autorise l'utilisation d'un pilote de périphérique SCSI au lieu du pilote natif ATAPI. Ceci est utile quand vous disposez d'un périphérique ATAPI pour lequel aucun pilote natif n'a été écrit (par exemple, un lecteur ATAPI PD-CD ou CDR); vous pouvez utiliser cette émulation conjointement avec le pilote de périphérique SCSI approprié.

3.2 Les lecteurs de CD-ROM SCSI

Le SCSI (Small Computer Systems Interface) est un format populaire en ce qui concerne les lecteurs de CD-ROM. Ses principaux avantages sont un taux de transfert relativement rapide, une capacité à reconnaître de multiples périphériques, et sa prise en compte par une grande variété d'ordinateurs. Quelques désavantages du SCSI sont le besoin d'une carte contrôleur et de câbles relativement chers.

Tout lecteur de CD-ROM SCSI avec une taille de blocs de 512 ou 2048 octets devrait fonctionner sous Linux; ceci inclut la grande majorité des lecteurs de CD-ROM du marché.

Vous aurez également besoin d'une carte contrôleur SCSI; Cf "Comment utiliser des périphériques SCSI (" SCSI HOWTO") pour plus d'information sur le matériel d'interface.

Il est à noter que certains lecteurs de CD-ROM comprennent un contrôleur propriétaire ayant une interface modifiée, non entièrement compatible avec le standard SCSI (par exemple, ne permettant pas d'ajouter d'autres périphériques SCSI sur le bus). Ceux-ci ne fonctionneront vraisemblablement pas avec Linux.

3.3 Les lecteurs de CD-ROM à interface propriétaire

De nombreux lecteurs utilisant des interfaces propriétaires sont disponibles; l'interface est souvent fournie par l'entremise d'une carte son. De simples cartes d'interface, équivalentes à l'interface proposée sur les cartes son, sont également disponibles. Ces lecteurs sont généralement moins chers et de taille inférieure aux lecteurs SCSI. Leur désavantage est le manque de standardisation et d'évolutivité.

Il est à noter que ces interfaces propriétaires sont parfois appelées abusivement IDE, parce que, à l'instar des disques durs IDE, elles utilisent une simple interface basée sur le bus PC/AT. Pour ajouter à la confusion, certains fabriquants, et de façon notable Creative Labs, ont fourni différents types de lecteurs de CD-ROM et ont proposé des interfaces propriétaires, SCSI et ATAPI sur leurs cartes son.

Les lecteurs de CD-ROM suivants, à interface propriétaire, sont reconnus au niveau du noyau Linux (les lecteurs présentés sur la même ligne sont compatibles entre eux):

Le tableau ci-dessous donne les lecteurs de CD-ROM propriétaires qui sont connus pour fonctionner sous Linux. Des pilotes pour des lecteurs additionnels peuvent être disponibles dans les derniers noyaux de développement ou en tant que rustine du noyau. Ces dernières peuvent le plus souvent être trouvées à l'adresse ftp://metalab.unc.edu/pub/Linux/kernel/patches/cdrom/. Vérifiez aussi les fichiers de documentation inclus avec la distribution du noyau, habituellement installés dans le répertoire /usr/src/linux/Documentation/cdrom, pour obtenir les dernières informations.

                Lecteurs de CD-ROM propriétaires

Fabriquant              Type            Pilote du noyau         Notes
----------              ----            ---------------         -----
Panasonic               CR-521          sbpcd                   Note 1
Panasonic               CR-522          sbpcd                   Note 1
Panasonic               CR-523          sbpcd                   Note 1
Panasonic               CR-562          sbpcd                   Note 1
Panasonic               CR-563          sbpcd                   Note 1
Creative Labs           CD-200          sbpcd
IBM                     External ISA    sbpcd                   Note 2
Longshine               LCS-7260        sbpcd
Teac                    CD-55A          sbpcd
Sony                    CDU-31A         cdu31a
Sony                    CDU-33A         cdu31a
Sony                    CDU-535         sonycd535               Note 3
Sony                    CDU-531         sonycd535
Aztech                  CDA268-01A      aztcd                   Note 4
Orchid                  CDS-3110        aztcd
Okano/Wearnes           CDD110          aztcd
Conrad                  TXC             aztcd
CyCDROM                 CR520ie         aztcd
CyCDROM                 CR940ie         aztcd
GoldStar                R420            gscd                    Note 5
Philips/LMS             CM206           cm206                   Note 6
Mitsumi                 CRMC LU005S     mcd/mcdx                Note 7, 8
Mitsumi                 FX001           mcd/mcdx                Note 7, 8
Optics Storage          Dolphin 8000AT  optcd
Lasermate               CR328A          optcd
Sanyo                   H94A            sjcd
various                 various         isp16                   Note 9

Notes:

  1. Vous pouvez trouver ces lecteurs sous les noms Creative Labs, Panasonic, Matsushita, ou Kotobuki.
  2. Ce lecteur est le même que le Panasonic CR-562.
  3. Peut aussi être vendu sous le nom Procomm.
  4. Ce pilote est pour le lecteur CDA268-01A seulement. Les autres modèles, y compris le CDA268-03I et le CDA269-031SE ne sont pas propriétaires et doivent utiliser le pilote du noyau IDECD (ATAPI).
  5. Peut aussi être vendu dans le kit multimédia Reveal.
  6. Le lecteur Philips CM205 n'est pas pris en charge par ce pilote, mais il existe un pilote séparé en version alpha disponible sur le serveur ftp://metalab.unc.edu sous /pub/Linux/kernel/patches/cdrom/lmscd0.4.tar.gz
  7. Peut aussi être vendu sous le nom Radio Shack.
  8. Il y a deux pilotes disponibles. "mcd" est le pilote originel, et "mcdx" est le nouveau pilote avec plus de fonctions (mais éventuellement moins stable).
  9. Ce pilote fonctionne avec les lecteurs de CD-ROM qui sont reliés à l'interface disponible sur les cartes son ISP16, MAD16 ou Mozart.
Si un lecteur mentionné ici n'est pas pris en charge par votre noyau, vous avez probablement besoin de le mettre à niveau avec une nouvelle version.

Si votre lecteur n'est pas de l'un des modèles mentionnés ici, en particulier s'il a été acheté récemment et s'il est quadruple vitesse ou plus rapide, il utilise probablement l'interface IDE/ATAPI mentionnée dans une section précédente. L'erreur la plus courante parmi les utilisateurs de CD-ROM sous Linux est de penser que tout lecteur raccordé à une carte SoundBlaster doit utiliser le pilote SBPCD. Creative Labs et la plupart des autres fabriquants ne vendent plus de lecteur disposant d'interface propriétaire, ils suivent le standard de l'interface ATAPI/IDE.

3.4 Lecteur sur port parallèle

Il existe des périphériques de stockage externes, y compris des lecteurs de CD-ROM, qui se connectent sur le port parallèle des ordinateurs personnels. Dans la plupart des cas, ces périphériques utilisent en interne une interface IDE ainsi qu'un adaptateur qui interconnecte le bus IDE interne au port parallèle du PC.

Linux dispose d'un pilote IDE pour port parallèle qui prend en charge la majorité des périphériques sur port parallèle. Au moment où j'écris, il prend en charge les périphériques des vendeurs suivants (ainsi que la plupart des clones et autres lecteurs sans nom compatibles avec ceux-ci): ATEN, Avatar, DataStor, Fidelity International Technology, Freecom, Hewlett-Packard, Imation, KT Technology, KingByte Information Corp., Maxell, MicroSolutions, OnSpec, Shuttle Technology, SyQuest, et ValuStore.

Des informations additionnelles peuvent être trouvées à l'adresse http://www.torque.net/linux-pp.html.

3.5 Pilotes alternatifs

Il existe un pilote du noyau alternatif pour les lecteurs Panasonic/Matsushita CR-56x écrit par Zoltan Vorosbaranyi. Il peut être trouvé à l'adresse ftp://ftp.honlap.net/pub/linux/pcd/pcd-0.30.tar.gz.

4. Installation

L'installation d'un lecteur de CD-ROM sous Linux comporte les étapes suivantes :

  1. Installation du matériel.
  2. Configuration et fabrication du noyau Linux.
  3. Création des fichiers de périphérique et positionnement des paramètres d'amorçage.
  4. Amorçage du noyau Linux
  5. Montage du média.

Les sections suivantes vont couvrir chacune de ces étapes en détail.

4.1 Installation du matériel

Veuillez suivre les instructions du fabricant pour l'installation du matériel, ou laissez votre revendeur effectuer l'opération. Les détails varieront suivant la nature du lecteur, interne ou externe, et le type de l'interface utilisée. Il n'y a aucune exigence spécifique quant à l'installation sous Linux. Il est possible que vous ayez à positionner des cavaliers sur le lecteur et/ou la carte d'interface pour un fonctionnement correct; certains pilotes du noyau incluent des fichiers de documentation qui contiennent cette information.

Comme expliqué dans le fichier ide-cd, les lecteurs de CD-ROM ATAPI doivent être configurés par cavalier comme "seul" ("single") ou "maître" ("master"), et non "esclave" ("slave") lorsqu'un seul périphérique IDE est raccordé à l'interface (bien que cette restriction ne soit plus obligatoire avec les noyaux récents).

4.2 Configuration et fabrication du noyau Linux

Lors de la première installation de Linux à partir d'un CD-ROM, vous utiliserez vraisemblablement les disquettes d'amorçage (boot et root) fournies avec votre distribution Linux. Si possible, choisissez une disquette d'amorçage avec un pilote de noyau pour votre type de lecteur de CD-ROM. Si vous ne pouvez pas trouver de disque d'amorçage avec le pilote de CD-ROM nécessaire au votre, vous avez plusieurs options :

  1. Amorcer directement depuis le CD-ROM (si votre CD Linux et votre ordinateur le permettent)
  2. Installer à travers le réseau
  3. Amorcer DOS, et installer les fichiers Linux sur votre disque dur.
  4. Amorcer DOS, et créer un jeu de disquettes pour installer Linux
  5. Trouver quelqu'un qui peut fabriquer pour vous une disquette d'amorçage contenant le pilote nécessaire pour votre CD-ROM

Le Guide d'installation de Linux (Linux Installation HOWTO) a d'avantage d'informations sur l'installation de Linux. Si vous avez acheté Linux sur CD-ROM, il y a des chances qu'il y ait également des instructions d'installation (le petit livret à l'intérieur du boîtier de disque, et/ou des fichiers sur le CD).

Une fois Linux installé, la plupart des utilisateurs voudra compiler son propre noyau, en général pour l'une des raisons suivantes :

Le Guide du noyau Linux (Linux Kernel HOWTO) doit être consulté pour les détails de fabrication du noyau. Je mentionnerai uniquement ici les points qui sont spécifiques aux lecteurs de CD-ROM.

Évidemment, vous devez intégrer la prise en charge pour votre lecteur de CD-ROM lorsque vous faites un "make config".

Si vous avez un lecteur de CD-ROM ATAPI, vous devez répondre yes aux questions:

Enhanced IDE/MFM/RLL disk/cdrom/tape support (CONFIG_BLK_DEV_IDE) [Y/n/?]
(Prise en charge évoluée des disques/lecteurs de CD-ROM/lecteurs de bande IDE/MFM/RLL)
Include IDE/ATAPI CDROM support (CONFIG_BLK_DEV_IDECD) [Y/n/?]
(inclusion de la prise en charge des CD-ROMs IDE/ATAPI)

Pour les lecteurs de CD-ROM SCSI, activez ces options :

SCSI support (CONFIG_SCSI) [Y/n/m/?]
(Prise en charge du SCSI)
SCSI CDROM support (CONFIG_BLK_DEV_SR) [Y/n/m/?]
(Prise en charge de CD-ROM SCSI)

Activez également la prise en charge de votre carte adaptateur SCSI, lorsque cela vous est demandé, par exemple :

Adaptec AHA152X/2825 support (CONFIG_SCSI_AHA152X) [Y/n/m/?]
(Prise en charge des cartes Adaptec de type AHA152X)

Pour les lecteurs de CD-ROM à interface propriétaire, activez le pilote approprié. Vous pouvez utiliser le tableau présenté dans la section précédente pour déterminer le pilote à utiliser pour votre modèle.

Virtuellement tous les CD-ROM utilisent le système de fichier ISO-9660, vous devez donc aussi l'activer :

ISO 9660 CDROM filesystem support (CONFIG_ISO9660_FS) [Y/n/m/?]
(Prise en charge du système de fichier ISO9660)

Bien que cela ne soit pas nécessaire pour le fonctionnement du CD-ROM, si vous avez une carte son prise en charge par Linux, il est possible que vous vouliez l'activer et configurer le pilote son du noyau en même temps. Le Guide de configuration du Son (Sound HOWTO) peut être une référence utile pour cela.

Vous devez ensuite suivre la procédure habituelle de fabrication et d'installation du noyau . N'amorcez pas le système avec le nouveau noyau, tant que vous n'avez pas créé les fichiers de périphériques et que vous n'avez pas réglé les paramètres d'amorçage, ainsi que décrit dans la section suivante.

Le système de fichiers ISO-9660 et presque tous les pilotes de lecteurs de CD-ROM peuvent être compilés comme modules chargeables du noyau. Ce procédé permet aux pilotes du noyau d'être chargés et déchargés sans réamorcer le système, ce qui libère aussi de la mémoire. Je vous recommande d'avoir votre installation du CD-ROM fonctionnelle en utilisant des pilotes compilés dans le noyau d'abord. L'utilisation des modules est décrite dans la documentation des modules et dans le Guide du noyau (Kernel HOWTO).

Si un type de lecteur mentionné ici n'est pas pris en charge par votre noyau, vous devrez vraisemblablement le mettre à jour pour une version plus récente.

Il est possible que vous ayez à utiliser un pilote distribué séparément du code source du noyau. Ceci implique habituellement d'appliquer une rustine au noyau. A nouveau le Guide du noyau (Kernel HOWTO) explique comment le faire.

Notez qu'il existe un programme de configuration du noyau à base de menus, invoqué par "make menuconfig" et une version graphique basée sur X11, invoquée par "make xconfig". Les trois moyens de configuration offrent tous une aide en ligne.

4.3 Création des fichiers de périphérique et passage de paramètres à l'initialisation

Le noyau utilise des fichiers de périphériques pour identifier quel pilote utiliser. Si vous utilisez une distribution standard de Linux, il est possible que les fichiers de périphérique nécessaires aient été créés pendant l'installation. Sous la distribution Slackware de Linux, par exemple, il y a un outil de paramétrage, setup doté de menus, qui inclut le paramétrage des lecteurs de CD-ROM, et la plupart des systèmes dispose d'un script /dev/MAKEDEV. Si vous n'utilisez pas ces méthodes, vous pouvez appliquer la procédure manuelle décrite dans cette section. Même si vous utilisez l'une de ces méthodes, il est recommandé de vérifier au moins les fichiers de périphérique par rapport aux informations de cette section.

Vous créez le fichier de périphérique en exécutant les commandes shell correspondant à votre type de lecteur. Ceci doit être effectué en tant que superutilisateur (root). Notez que certaines distributions Linux peuvent utiliser des noms de périphériques de CD-ROM légèrement différents de ceux mentionnés ici.

Il est recommandé de créer aussi un lien symbolique vers le périphérique de CD-ROM pour s'en souvenir plus facilement. Par exemple, pour un lecteur de CD-ROM IDE qui se trouve en deuxième position sur la seconde interface, le lien serait créé en utilisant :

# ln -s /dev/hdd /dev/cdrom

Si vous voulez écouter des CDs audio-numériques, vous devrez positionner les protections sur le fichier de périphérique (le vrai fichier, pas le lien symbolique pointant dessus) pour permettre à tous les utilisateurs de lire, par exemple :

# chmod 664 /dev/hdd
# ls -l /dev/hdd
brw-rw-r--   1 root     disk      22,  64 Feb  4  1995 /dev/hdd

Si vous amorcez Linux, le pilote de périphérique tente de déterminer si les périphériques appropriés sont présents, typiquement en testant des adresses spécifiques. De nombreux pilotes testent automatiquement à plusieurs adresses, mais en raison des différences de configuration, de conflits possibles entre pilotes et de limitations du matériel, les pilotes ont parfois besoin d'aide pour identifier les adresses et d'autres paramètres. La plupart des pilotes acceptent une option passée au niveau de la ligne de commande par le noyau au pilote de périphérique. Ceci peut s'effectuer interactivement, ou plus commodément, se configurer dans votre outil d'amorçage. Avec LILO, par exemple, vous ajouteriez une commande append telle que la suivante à votre fichier /etc/lilo.conf:

append = "sbpcd=0x230,SoundBlaster"

Consultez la documentation de LILO pour plus d'informations.

Dans la section suivante, je présente les problèmes spécifiques à un pilote de périphérique particulier, y compris les fichiers de périphérique, les paramètres d'amorçage, et les possibilités des différents pilotes. Vous avez seulement besoin de lire la section relative à votre type de lecteur. Les fichiers de documentation se trouvent généralement dans le répertoire /usr/src/linux/Documentation/cdrom.

Le pilote Sbpcd

          Auteur principal: Eberhard Moenkeberg (emoenke@gwdg.de)
    Support multi sessions: oui (mais pas tous les lecteurs)
    Support multi lecteurs: oui
 Support module chargeable: oui
   Lecture de trames audio: oui (uniquement les CR-562, CR-563, CD-200)
          Test automatique: oui
      Fichier périphérique: /dev/sbpcd, nombre majeur 25
  Fichier de configuration: sbpcd.h
Option configuration noyau: Matsushita/Panasonic CDROM support?
  Fichier de documentation: sbpcd

Ce pilote accepte une ligne de commande du noyau de la forme:

sbpcd=