<appendix id="ntfsfsim"><title>Module d'interface du système de fichiers NTFS</title>

<para>
Le MISF de NTFS permet aux utilisateurs d'EVMS de créer et administrer
 les systèmes de fichiers Windows NT
depuis les interfaces EVMS.  
</para>

<sect1 id="createntfsfsim"><title>Création des systèmes de fichiers NTFS</title>
<para>
On peut créer les systèmes de fichier  NTFS à l'aide de <command>mkfs</command> sur tout EVMS ou volume de compatibilité
 d'au moins 1 Mo qui n'a pas encore de système de fichiers.
 Voici les options disponibles pour créer des systèmes de fichiers
NTFS :</para>

<variablelist>

<varlistentry><term>label</term>
<listitem>
<para>
Specifie un label de volume pour le système de fichiers. La valeur par défaut est none.
</para>
</listitem>
</varlistentry>

<varlistentry><term>cluster-size</term>
<listitem>
<para>Spécifie la taille des clusters en octets. Les tailles de cluster valides sont des puissances
de deux, d'au moins 256 octets par cluster et d'au plus 65536 octets par cluster.
Si elle n'est pas précisée, la taille de cluster mkntfs est déterminée par la taille de volume.
Cette valeur est déterminée comme suit :
</para>
<programlisting>
Taille par défaut du volume de cluster

0-512 Mo  512  octets
512 Mo-1 Go 1024 octets
1 Go-2 Go 2048 octets
2 Go+   4096 octets
</programlisting>
</listitem>
</varlistentry>

<varlistentry><term>mft-zone-mult</term>
<listitem>
<para>Fixe le multiplicateur de zone TFM, qui détermine la taille de la 
zone MFT à utiliser sur le volume. La zone TFM est une zone au début du volume
réservée à la table du fichier maître (TFM),
qui stocke les inodes qui se trouvent sur le disque (enregistrement TFM).  Notez que ces petits fichiers 
sont stockés entièrement dans le noeud.  Ainsi, si vous vous attendez à utiliser
le volume pour stocker un grand nombre de fichiers de taille très faible, il est utile
de fixer le multiplicateur de zone à une valeur plus grande. Notez que la zone TFM
est redimensionnée à la volée comme requis durant l'opération du driver NTFS,
mais choisir une bonne valeur va réduire la fragmentation. Les valeurs
valides sont 12.5 (la valeur par défaut), 25, 37.5, et 50.
</para>
</listitem>
</varlistentry>

<varlistentry><term>compress</term>
<listitem>
<para>Permet la compression sur le volume.
</para>
</listitem>
</varlistentry>

<varlistentry><term>quick</term>
<listitem>
<para>Exécute un formatage rapide. Il saute la réduction à zéro sur le volume ainsi que la vérification des mauvais secteurs.
</para>
</listitem>
</varlistentry>
</variablelist>

</sect1>

<sect1 id="fixntfsfsim"><title>Réparation des systèmes de fichiers NTFS</title>
<para>
Le MISF de NTFS peut lancer l'utilitaire <command>ntfsfix</command> sur un sytème de fichiers NTFS.
</para>
<para>
<command>ntfsfix</command> répare les partitions NTFS altérées de n'importe quelle manière avec le driver Linux NTFS. <command>ntfsfix</command> n'est pas une version Linux de <command>chkdsk</command>.  <command>ntfsfix</command>  
essaye seulement de laisser la partition NTFS dans un état pas trop incompatible après que le driver NTFS aie écrit dessus.
</para>
<para>
Lancer <command>ntfsfix</command> après avoir monté un volume NTFS en lecture/écriture est recommandé afin de réduire les chances de pertes de données sévères quand Windows NT ou Windows 2000 essaye de remonter le volume affecté.
</para>
<para>
Afin d'utiliser <command>ntfsfix</command>, le volume NTFS doit être démonté. Après avoir lancé <command>ntfsfix</command>, on peut redémarrer Windows NT ou Windows 2000 en toute sécurité. <command>ntfsfix</command> n'est pas un outil semblable à <command>fsck</command>. 
<command>ntfsfix</command> n'est pas assuré de réparer toutes les altérations provoquées par le driver NTFS.
</para>
<para>
Voici les options disponibles pour lancer <command>ntfsfix</command>
sur un système de fichiers NTFS :
</para>

<variablelist>

<varlistentry><term>force</term>
<listitem>
<para>
Impose <command>ntfsfix</command> à enregistrer les modifications même s'l détecte que le système de fichiers est sale. La valeur par défaut est false.
</para>
</listitem>
</varlistentry>

</variablelist>

</sect1>

<sect1 id="clonentfsfsim"><title>Clonage des systèmes de fichiers NTFS</title>
<para>
Le MISF de NTFS peut lancer l'utilitaire <command>ntfsclone</command> pour copier un système de fichiers NTFS d'un volume à un autre.
<command>ntfsclone</command> est plus rapide que <command>dd</command>
car il ne copie que les fichiers et le système de fichiers au lieu du contenu entier du volume.
</para>
<para>
Voici les options disponibles pour lancer <command>ntfsclone</command>
sur un système de fichiers NTFS :
</para>

<variablelist>

<varlistentry><term>target</term>
<listitem>
<para>Le volume sur lequel le système de fichiers devrait être cloné.
</para>
</listitem>
</varlistentry>

<varlistentry><term>force</term>
<listitem>
<para>
Impose <command>ntfsclone</command> à copier le système de fichiers même s'iil détecte que le volume est sale. La valeur par défaut est false.
</para>
</listitem>
</varlistentry>
</variablelist>

</sect1>

<sect1 id="removentfsfsim"><title>Suppression des systèmes de fichiers NTFS</title>
<para>
On peut supprimer un système de fichiers NTFS de son volume si le système de fichiers est démonté.
Cette opération implique la suppression du superbloc du volume, afin que le système de fichier ne soit pas reconnu par la suite.
Il n'y a aucune option de disponible pour la supprimer les systèmes de fichiers.
</para>
</sect1>

<sect1 id="expandshrinkntfsfsim"><title>Agrandissement et réduction des systèmes de fichiers NTFS</title>
<para>
Un système de fichiers NTFS s'agrandit ou se réduit automatiquement quand on agrandit ou quand on réduit son volume.
Cependant, NTFS n'autorise ces opérations que si le volume est démonté.
</para>

</sect1>

</appendix>