Introduction à Gettext (côté traducteur)

Gettext est l'outil le plus classique de traduction des logiciels libres. Il rassemble le texte en version originale dans un fichier .po dans lequel le traducteur n'a plus qu'à insérer le texte traduit.

Comment traduire un logiciel en français

Le programmeur doit mettre à la disposition du traducteur un fichier .pot. Il suffira la première fois de renommer ce fichier en .po pour obtenir la version à traduire.

Il suffit alors d'ouvrir ce fichier dans un éditeur de texte (nano, vi, emacs, et cætera) ou dans un logiciel spécialisé (kbabel par exemple).

Le fichier .po devrait comporter un certain nombres de paragraphes du type :

#: src/global.c:313
msgid "Switch to the previous file buffer"
msgstr ""

Il suffit d'indiquer entre guillemets en face de msgstr la version française correspondant à la précédente ligne msgid :

#: src/global.c:313
msgid "Switch to the previous file buffer"
msgstr "Basculer vers l'espace précédent"

Vérifier l'orthographe d'un fichier .po

Le paquet spellutils contient un outil appelé pospell qui permet de vérifier l'orthographe d'un fichier .po, en utilisant un correcteur orthographique tel que aspell :

pospell -n logiciel.po -p aspell check %f

Valider un fichier .po

La commande msgfmt du paquet gettext permet non seulement de produire une version binaire (.mo) du fichier .po, utilisable pour traduire le logiciel, mais aussi de valider son format :

msgfmt -c -o logiciel.mo logiciel.po

Essayer le logiciel traduit

Pour vérifier une traduction de logiciel, il est très important d'essayer le logiciel en lui appliquant la traduction. Pour cela, il suffit, sous le compte root, de copier le fichier .mo dans le répertoire système LC_MESSAGES :

cp logiciel.mo /usr/share/locale/fr/LC_MESSAGES/

Voir aussi