Histoire du groupe Traduc depuis 1992

Association TRADUC.ORG

« Encourage et réalise l'adaptation française des logiciels et documentations libres »

L'association TRADUC.ORG émane d'un projet de traduction des guides pratiques (HOWTO) du Projet de documentation Linux (LDP), né il y a fort longtemps, en 1992 pour être exact.

L'histoire du groupe Traduc

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce projet est probablement le plus ancien qui existe en France. Historiquement, les premiers documents ont été traduits par René Cougnenc au début des années 90 (de mémoire 1992 ou 1993), alors que Linux n'en était qu'à ses balbutiements et était totalement inconnu du grand public.

Une fois le projet de documentation Linux officiellement lancé, Xavier Cazin s'est occupé de coordonner les équipes françaises de traduction. Une liste de discussion a vu le jour sous le nom de « Traduc » et était hébergée sur la machine Renux appartenant à René Cougnenc.

Lorsque Xavier Cazin diffusait les documents traduits, ils étaient envoyés depuis la machine Renux vers le site de Jussieu : ftp://ftp.lip6.fr (qui s'appelait ftp://ftp.ibp.fr à l'époque) grâce à l'aide de Rémy Card.

Dans le courant de l'année 1995, après la disparition tragique de René Cougnenc, Xavier Cazin effectuera les envoies directement sur ftp://ftp.lip6.fr par mail en utilisant des moulinettes écrites par Rémy Card. Xavier Cazin assura cette tâche jusqu'à la fin de l'année 1996.

En janvier 1997 Éric Dumas prend le relais. La liste est déplacée à l'adresse <traduc AT linux DOT eu DOT org>, mais le système de diffusion n'est pas modifié.

En 1999 Éric Dumas met en place une équipe de relecteurs coordonnée par Olivier Tharan. Cette équipe s'occupera plus précisément d'effectuer une relecture systématique des documents, pour en améliorer la qualité.

En avril 1999, la liste <fr AT li DOT org>, qui s'occupe de la traduction française des messages des programmes GNU et dont le coordinateur est François Pinard, fusionne avec la liste Traduc.

Afin d'avoir plus de souplesse dans la gestion de la liste et aussi en vue de développer le projet Traduc, Éric Dumas, en avril 1999, se met en quête de trouver une machine pour héberger le projet. En mai 1999, Joël Bernier alors gérant de la société « Les logiciels du Soleil », devenu par la suite RedHat France, donnera au groupe Traduc, une machine, le nom de domaine Traduc.org ainsi que la connectivité au réseau.

Le 1er juin 1999 Éric Dumas annonce un nouveau changement d'adresse de la liste Traduc, elle devient désormais <traduc@traduc.org>.

On peut considérer que c'est à partir de cette date que la liste Traduc va commencer à fédérer sous son label différents projets de traduction.

Trois projets ont rejoint Traduc en juin 1999, Le projet de traduction des documentations du Noyau, Le projet de traduction de la Gazette Linux et le projet Gnomefr d'adaptation de Gnome en français.

Le projet de traduction des documentations du Noyau (kernelfr).

Ce projet fut initié par David Bourgin et Joël Bernier en septembre 1996 pour les besoins de la distribution Linux Kheops. Le projet sera repris par Pierre Tane en janvier 1999, suite à la mort accidentelle de David Bourgin le 28 août 1997. Ce projet est actuellement maintenu depuis novembre 2002 par Nicolas Pellet-Many.

Le projet de traduction de la Gazette Linux.

Ce projet est né dans la tête d'Éric Jacoboni, en février 1998. Le 3 février, il envoyait un mail à Nat Makarevitch et à Joël Bernier pour leur décrire cette idée de traduction. La réponse ne se fit pas attendre, le projet démarra immédiatement. La première Gazette Linux à avoir été traduite est la Gazette Linux numéro 25. La publication de la traduction française des articles de la Linux Gazette 25 sur les sites http://www.Linux-France.com et http://www.linux-kheops.com fut faite le 14 mars 1998. Éric Jacoboni a été le premier coordinateur des traductions de la Linux Gazette. Nicolas Chauvat lui a succédé en octobre 1998 et Nicolas s'est occupé de la coordination des traductions de celle-ci jusqu'en octobre 2002. La coordination est assurée depuis novembre 2002 par Joëlle Cornavin.

Le projet Gnomefr d'adaptation de Gnome en français.

En Juin 1999, Vincent Renardias, alors en relation avec Miguel de Icaza, proposa à Éric Dumas de créer une liste de diffusion <gnomefr AT traduc DOT org> et un site gnomefr.traduc.org pour l'adaptation française de Gnome. Éric Dumas fut tout de suite emballé par cette idée et donna immédiatement l'autorisation à Vincent Renardias d'utiliser le nom Traduc et le serveur. Vincent Renardias sera le premier coordinateur des traductions de Gnome en Français et de mémoire le premier contributeur.

En août 2000 Christophe Merlet succède à Vincent Renardias. Il sera aidé en Octobre 2001 par Olivier Berger pour la mise en place d'un nouveau gestionnaire de liste et d'une nouvelle version du site internet. Actuellement, la coordination des traductions françaises de Gnome est toujours assurée par Christophe Merlet.

En décembre 2000, Éric Dumas passe la main à Nicolas Chauvat. Nicolas Chauvat coordonne dés lors la liste Traduc, les traductions de la Linux Gazette, et la coordination du projet « GNU translation project ». Pour assurer cette tâche Nicolas Chauvat met en place un automate nommé « gazo », qui le décharge de la plus grande partie de son travail : attribution et réception des documents, mise à jour du site web, et cætera. Cet automate est réalisé à l'aide du programme Narval, réalisé par la société de Nicolas Chauvat (Logilab).

À partir d'octobre 2001, la coordination de la traduction française des messages des programmes GNU, le « GNU translation project » est confiée à Martin Quinson, qui remplace Nicolas Chauvat.

Le 12 février 2002 Martin Quinson se rend compte que les messages du robot « GNU Translation Project » perturbent le fonctionnement de la liste <traduc  AT traduc.org>. Une discussion s'engage sur la liste Traduc et rapidement Martin Quinson prend la décision de créer une nouvelle liste pour la publication de ces messages. Le 15 février 2002 est mis en place la liste <traduc DASH po AT traduc DOT org>.

Le 2 avril 2002 Nicolas Chauvat annonce sur la liste Traduc qu'il n'a plus assez de temps à consacrer à Traduc pour faire avancer le projet comme il le mérite. C'est donc à son tour de passer la main. Cependant il assura la coordination des projets Traduc jusqu'à la fin du mois d'octobre 2002.

Pour succéder à Nicolas Chauvat, il y a maintenant non pas une seule personne, mais une équipe composée des différents coordinateurs des projets et des administrateurs du site web. Cette équipe est notamment composée de :

Depuis octobre 2002, c'est la société IKOULA qui assure la connectivité au réseau de la machine Traduc.

En novembre 2002, il a été mis en place un nouveau site Internet et un canal IRC.

En janvier 2003, sous l'impulsion de Sébastien Tricaud, des membres de l'ALDIL, ont rejoint Traduc. Ils ne sont pas venus les mains vides, avec eux un projet vient de s'ajouter à Traduc.

Le projet « GNU/Emacs » qui a pour but de traduire les documentations de l'éditeur de texte GNU/Emacs. Le site Internet du projet est http://emacs.traduc.org et la liste de discussion est <emacs AT traduc DOT org>. Le coordinateur de ce projet est Jérôme Marrec.

Le futur du groupe Traduc, va maintenant passer par la création de l'association Traduc.org. La signature des statuts a eu lieu pendant le salon « Solutions Linux » à Paris, le 5 février 2003.

Et l'histoire continue, il ne tient qu'à vous d'en faire partie...

Le 2 février 2003,

Joël Bernier / Éric Dumas / Jean-Philippe Guérard